Histoire du métier à tisser

Le principe du métier à tisser est de réaliser un tissage c’est à dire de tisser des fibres textiles ensemble sur une chaîne appelée la trame. Un modèle simple est le Lai Kat. Il existe différents modèles de conception de métiers à tisser et de techniques variantes aux quatre coin du monde mais l’idée de tissage des fibres entre elles restent similaires, les rendus dépendent et varient en fonction des tissu et des fibres utilisées. Nous vous proposons de découvrir les techniques de tissage qui permettent de réalisent les tissu et textiles dans la mode, l’ameublement et l’histoire du métier à tisser en lui même..

histoire du metier a tisserComment se présent le métier à tisser ancien ?

Le métier à tisser le plus classique consiste en un cadre de bois : une série de fils est tendue entre deux bâtons de bois fichés dans le sol. C’est la forme la plus rudimentaire et la plus antique du tissage.Le filage industriel se développe avec deux inventions : d’une part, la machine à égrener le coton pour fournir la fibre ; d’autre part, celle du métier à tisser pour utiliser le fil. Des foulards pour hommes et femmes

Les types de métiers à tisser

le métier à tisser vertical apparaît dès le Néolithique. Il sera utilisé jusqu’au Moyen Age.Le métier vertical à pesons est constitué de deux montants verticaux en bois au sommet desquels est placée une barre perpendiculaire, l’ensouple. Sur l’ensouple sont accrochés les fils de chaîne parallèles, lestés par des poids .

Le tissage horizontal à la grille

La grille de tissage peut être en bois ou en os et comportait une alternance de fentes et de perforations. Une fois, les fils de chaîne passés dans ces fentes ou trous, on bouge la grille de haut en bas et on passe la navette dans l’écart laissé entre les deux séries de fils. Quelles sont les fournitures pour le tissage d’un foulard en soie ? Du fil, un crayon ou une baguette, un support fixe et vos doigts. La couleur des fils dépend de l’utilisation de l’objet fini.

Qu’est-ce que le tissage ?

Tisser est la façon de croiser des fils.L’entrecroisement des fils s’appelle l’armure. Les fils de chaîne doivent être tendus, divisés en deux ou plusieurs nappes de fils parallèles entre lesquels sont insérés des fils de trame, leur emprisonnement donne le tissu.

Technique de tissage au crochet

Le tissage au crochet repose sur la même technique que celle du métier à tisser. Il s’agit de constituer une trame (ou grille) au crochet et de la remplir avec de la laine (ou du coton) passée au travers de la grille.

Le choix des couleurs

Des contrastes violents créent un effet audacieux et accentuent le motif, tandis que des mélanges subtils produisent une expression plus douce et un motif plus raffiné.

La teinture des tissu

Le tissu pour être teinté est déposé dans le bain de teinture en passant entre deux rouleaux, ou il peut être fixé sur un jigger qui est immergé et tourne lentement dans le bain.

Techniques d’impression

L’impression est une forme de teinture localisée, c’est-à-dire un motif ou un dessin est placé à des endroits précis sur le tissu. Pour imprimer sur du tissu ou sur un foulard en soie on utilise parfois l’impression au rouleau, qui consiste à faire passer le tissu entre deux rouleaux gravés d’un dessin.

Broderies

La broderie peut être un objet de collection intéressante car c’est l’une des marques identitaires d’une région, d’une ethnie, tribu ou d’un pays. Les broderies sont effectuées à la main selon l’inspiration de l’artisan.