Noeud de foulard artistocrate

Le nœud de foulard aristocrate fait son grand retour ces derniers temps, et son petit côté chic et glamour n’est pas pour nous déplaire, bien au contraire. Il existe plusieurs façons de nouer son foulard dans le style aristocrate, nous vous donnerons ici deux exemples, un pour les femmes et un pour les hommes, oui messieurs, vous aussi vous pouvez porter des foulards de manière très distinguée.
noeud foulard artistocrate

Le noeud de foulard Artisto, Un style très dame

Pour ces dames, nouer un foulard de façon aristocratique est très facile. Vous devez vous trouver un foulard léger, c’est-à-dire pas très épais, la soie fera très bien l’affaire. Des foulards pour hommes et femmes
#tuto le noeud de foulard Aristo
En ce qui concerne sa forme vous avez le choix, vous pouvez prendre un modèle en long ou une version appelée carré de soie. Pour le carré de soie, vous devez le plier en deux en diagonale pour obtenir un triangle, repliez -le ensuite sur lui-même plusieurs fois de façon à obtenir une bande pas trop large d’environ 5 cm. Passez votre foulard autour de votre cou et faites un ou deux tours selon la longueur du foulard. Quand il reste quelques centimètres de foulard disposez les deux extrémités sur un côté et faites un nœud simple ou deux nœuds. voilà un look très aristo et absolument charmant.

 

Un style très messieurs

Pour ces messieurs, nouer un foulard façon aristo n’est pas beaucoup plus compliqué. Prenez un foulard en long et passez-le derrière votre tête. Faites un nœud simple sur le devant en veillant à ce que l’une des extrémités passe par-dessus l’autre. Si vous portez une chemise il vous suffit de glisser la partie du dessous entre deux boutons, bien tendue, puis le seconde en la laissant plus gonflée. Si vous ne voulez pas porter de chemise, utilisez une bague de foulard pour obtenir le même résultat en glissant les deux extrémités dans la bague et en laissant gonflée la partie supérieure. Voilà, vous allez faire des ravages !
Tuto Noeud de Foulard d'Artistocrate par "Princesse Foulard"