Filature de la soie

Pendant longtemps le secret de la soie a été précieusement garde et conserve par les Chinois, car l’art de l’élevage de la soie était un savoir-faire qu’il a fallu du temps pour mettre au point. C’est une technique très délicate mais lorsqu’elle est maîtrisée, elle donne jour à vos magnifiques tissus que vous appréciez temps pour vos foulards et vos vêtements.

filature soieLe cocon du vers à soie

La soie est d’origine animale et c’est les vers du murier que l’on appelle aussi bombyx, qui produit un long fil avec sa salive. Des foulards pour hommes et femmesIl s’enroule dedans pour créer son cocon ou il va pouvoir muter et se transformer en papillon. Le vers peut confectionner un unique fil qui peut mesurer jusqu’à 1200 mètres de long. Dans la fabrication de la soie la première étape consiste à élever le vers et de le l’accompagner jusqu’à l’étape de la fabrication du cocon. C’est après ce moment-là que l’homme intervient et va écourter la vie de notre vers qui ne se transformera jamais en papillon, mais le fils du cocon va être récuperé et filé.

La filature du fil de soie

La filature est la seconde étape dans le processus de fabrication de la soie. Le cocon va être étuver c’est-à-dire trempé dans de l’eau chaude ce qui va tuer le ver et le fil va ramollir le « gres » la substance qui collait l’ensemble, ainsi le cocon va se dérouler naturellement. La filature est une étape délicate qui consiste à dévider le cocon comme ont le ferai avec une pelote de laine. Il faut pour cela attraper l’extrémité du fil puis l’accrocher à une bobine qui en tournant va entrainer le reste. La bobine va entrainer la totalité du fil et grossir. Mais le fil de soie est très fragile mais s’il est très long, donc c’est pourquoi on dévide plusieurs cocons à la fois, entre 4 et 12. En séchant le gres recollent les brins entre eux, ce qui fait un fil plus résistant.