Qu’est-ce que la sériciculture ? Comment on fait de la soie ? définition

La soie est une matière très particulière qui est faite de fibre animale, ou plus précisément du fil que confectionnent les vers à soie qui servent à constituer leur cocon. La sériciculture est donc l’élevage de ces vers que l’on connaît aussi sous le nom de bombyx que l’on trouve dans les mûriers.qu est ce que la sericulture

 

Le secret de la soie

À l’origine la soie a été connue et découverte par l’Empire chinois qui en garda le secret pendant des siècles. Des foulards pour hommes et femmesIl y a plus des 26 siècles, la princesse chinoise Si-Ling-Chi aurait fait tomber un cocon de papillon dans sa tasse de thé et découvrit donc le principe de dévidage de la soie. La chine conserva pendant plus de 2 millénaires le secret du vers à soie et conserva longtemps ce monopole en développant la « route de la soie » afin de commercialiser ce tissu exceptionnel. La légende dit que c’est une princesse chinoise qui dévoila le secret longtemps gardé et l’on vit apparaître de la soie dans d’autres civilisations. En Europe, la soie arriva à la fin du moyen Âge, alors qu’elles étaient déjà présentes depuis longtemps dans l’Empire romain d’orient. La production de la soie parvient au stade de l’industrialisation à partir du 19e siècle.

Un élevage très particulier

Les vers à soie demandent des conditions très particulières pour pouvoir évoluer, il faut une température douce, un air pur et souvent renouvelle et une légère humidité. Une fois le cocon tissé ils sont enlevés de leur support et plonges dans de l’eau chaude de 70 à 80 degrés, ainsi la colle naturelle protégeant les brins se ramollira. La chrysalide doit être tuée sans abimer le cocon. Aprés il faut effectuer le « dévidage » qui consiste à réunir les premiers fils puis de dérouler le cocon sur des  » dévidoirs ».

Pour en savoir plus sur la soie et découvrir de beaux accessoires de mode, rendez vous dans la boutique de foulards.

La sériciculture, définition

Pour tout savoir sur le ver à soie. Le ver à soie est originaire de Chine fait parti de la famille des Bombycidae. Le ver à soie cultivé en Asie et particulièrement en Thaïlande et au Vietnam permet de réaliser des étole, écharpe et foulard homme et femme en soie splendide et de qualité supérieur.

sericultureUn artisanat complexe, un savoir faire rare

Mais la sériciculture est avant tout un savoir faire unique et complexe.Le vers à soie tisse son cocon après sa cinquième mue. A l’intérieur, la chenille se fabrique une chrysalide où elle se métamorphose en papillon.Quelques jours plus tard, le papillon perce le cocon et apparaît: c’est un bombyx du mûrier. Louis XI développa la sériciculture française au 15e siècle. Les fermes d’élevage, appelées magnaneries, fleurirent dans la région lyonnaise jusqu’au 19e siècle.Malheureusement, les élevages furent décimés par la maladie du ver à soie. Pour tout savoir sur l’histoire et l’utilisation du ver à soie c’est ici. Découvrez dans cet article les techniques de tissage de la soie, un art unique qui vous est expliqué.

La pont des œufs est une étape importante

La femelle du bombyx pond de 300 à 500 œufs, appelés graines qui ont le format d’une tête d’épingle de 3mm . Lors de la sériciculture on empêche les chrysalides de se transformer en papillon, car en sortant du cocon, le papillon le perce et brise le fil. Alors, les chrysalides sont étouffées en passant les cocons dans un bain de vapeur,ce qui permet de garder ces cocons longtemps en attendant de les dévider.

Le dévidage

On prend plusieurs fils de plusieurs cocons à la fois pour faire un fil plus solide. La soie grège sera lavée pour être belle. Il faut faire attention à ne pas abîmer le cocon lors de cette étape où l’on récolte la soie qui sera ensuite déroulée et travaillée pour être ensuite tissée. La soie est donc un tissu fragile et l’entretien de la soie est important avec douceur.

sericulture defintion dictionnaire

Le tissage de la soie

S’en suivent plusieurs étapes pour assouplir, solidifier et enrouler le fil de soie. Viendront ensuite le tissage puis ce sera la teinture. La femelle du bombyx tisse environ 1200 m de fil de soie, en tournant sur elle-même, mais son cocon est poreux pour lui permettre de respirer.

La sériciculture en Thaïlande

La culture du ver à soie est très pratiquée Thaïlande dans le nord ou en Issan. Les chenilles sont nourries avec les feuilles de mûrier de façon traditionnelle, déposée au dessus des paniers en osier ou elles reposent. La Thaïlande réalise les plus beaux foulard et carré en soie du monde tout comme le Laos et la chine qui a été la première à lancer cette technique de fabrication et inventé cette étoffe.

sericulture

La soie synthétique

La découverte de nouvelles fibres synthétiques au début du XXe siècle marquera le déclin progressif de l’industrie de la soie en Asie. L’Asie continue de produire beaucoup de soie naturelle mais la grande consommation opte pour des fabrication de la soie synthétiques moins coûteuse que la véritable soie.

La soie chez Princesse foulard

On retrouve de nombreuses écharpe en soie sauvage réalisés par des petits artisans du monde, accessoires en soie unique fait à la main par les artisans partout en Asie. Des pièces uniques que vous ne trouverez par ailleurs comme les châle en soie d’une beauté rare et de la soie indienne légère et ultra douce.