Fabrication de la soie sauvage

Les étapes de fabrication de la soie sauvage vous sont expliquées de façon simple et rapide à comprendre pour les novices. Des explications qui vous seront utiles.

soie sauvage fabricationEtape du décoconnage

huit à dix jours après la fabrication du cocon alors les cocons sont enlevés de leur support et triés. On enlève la bourre qui a été utilsié pour la fixation du cocon. Des foulards pour hommes et femmes

Etape de L’étouffage

Pour la fabrication de la soie, la chrysalide doit être tuée sans abîmer le cocon. Les cocons sont étouffés dans des étuves de 70 à 80°C, puis trempés dans l’eau bouillante pour ramollir le grès. Le grès, aussi appelé séricine, est une matière qui entoure le fil de soie. Un fil de soie est toujours blanc.

Etape de La filature

Pour trouver l’extrémité de chaque fil, on remue en permanence les cocons avec un petit balai qui sert à accrocher les premiers fils de dévidage.

Etape de dévidage

Il faut 8 à 10 kg de cocons pour obtenir un kilo de soie grège. La dévideuse réunit les fils de plusieurs cocons, de quatre à dix selon la grosseur du fil désirée, et les dévide en même temps. Les fils se soudent par le grès,lors de son refroidissement et sont enroulés sur des dévidoirs. La soie obtenue grège est enfin enroulée sur des écheveaux.

Etape demoulinage

Il faut tordre ensemble plusieurs fils de soie pour plus de solidité. Le nombre de torsions dépend de la qualité de fil que l’on désire obtenir, il faut savoir que plus le fil est tordu, plus l’étoffe sera souple.

Etape de La teinture

Le fil est imprégné d’alun, un produit qui sert à fixer la teinture. Toutes les teinture de soie au laos sont des teintures naturelles.

Etape du tissage

La soie est enroulée sur un tambour afin de monter les fils de chaîne sur le métier puis elle est dévidée sur une cannette et enfin mise dans la navette Qu’est ce que la navette? La navette sert à tisser la trame du tissu.

La qualité de la soie

Outre la qualité du fil de soie en fonction de la bonne réalisation des étape de récolte et de l’élevage des vers, c’est la dextérité des fileuse et des tisseuse qui déterminer aussi la qualité de l’article final.

1, 2, 3 ou 4 plis?

le pli n°1 donnant la soie la plus fine, la plus souple, la plus résistante et la plus brillante. Selon la pression des doigts au moment du filage, selon la technique de jointure des fils, la soie sortira plus ou moins régulière.