Soie thaïlandaise de Thailande

Vous rêver d’en savoir plus sur les foulard en soie de Thaïlande, sur la fabuleuse soie naturelle et sauvage artisanale thaïlandaise de Thaïlande  Un dossier spécial pour découvrir la soie de Thaïlande avant de  vous acheter un foulard en soie thailandaise, un vêtement ou encore une écharpe ou tout autre tissu qui vous plait de faire l’acquisition. Faites connaissance avec ce tissu mythique au charme unique.

D’ou vient la soie?

Elle  est un filament naturel produit par les glandes salivaires des vers. Des foulards pour hommes et femmes Ces vers sont en fait des chenilles que l’on appelle « Bombyx » qui se nourrissent du mûrier et tissent leur cocon à l’aide de leur bave abondante qui forme un fil unique brute. Après avoir tissé son cocon autour d’elle, la chenille se transforme en chrysalide pour éclore sous la forme d’un papillon.

L’élevage des vers

De nos jours la soie est produite de façon abondante mais toujours à l’aide de vers qui sont les éléments indispensables et irremplaçables. L’élevage des vers est appelé la sériciculture et elle consiste en la culture du mûrier, à l’élevage du ver, le dévidage du cocon et la filature du fil de soie. Un fois le cocon terminé, il est placé dans une cuve d’eau bouillante qui sépare le fil de textile de la chenille à l’intérieur. Le fil est unique est peut être très long jusqu’a 500-1500 mètres. Ce filament est trop mince pour être utilisé seul, alors les fils sont combinés pour être plus épais, résistants et pratiques. Les fils sont d’abord blanchis puis trempés dans des cuves de teinture chaude, puis lavés à nouveau pour être ensuite étirés et enroulés sur des bobines ou ils sont prêts pour le tissage.

soie thailandaise thailande

Les particularités de la soie thaïlandaise

Les fibre naturelle varient en fonction de pays et de leur qualité. La soie thaïlandaise est douce et qui présente des irrégularités et des fils légèrement épineux, ce qui la rend particulièrement bien adaptée au tissage à la main. La chinoise sera plus lisse est
satinée alors que la soie indienne sera plus douce mais plus texturée.

– La soie Ikat ou Mudme : Elle vient du nord-est de la Thaïlande de la région appelée « Isan », qui est composée de 17 provinces. Il y existe une longue tradition qui a été transmise depuis des siècles. Les motifs sont géométriques et zoomorphes et les couleurs variant de gauche à droite du tissu.
– Le Taffetas : Le taffetas de soie est un tissu fabriqué à partir de cocons de soie blanche. Le fil du cocon jaune est plus rugueux est court alors que celui du cocon blanc est lisse, plus long et plus coûteux.
– Le Dupion : Le dupion est une intéressante soie thaïlandaise texturée fabriquée à partir d’un mélange de soie provenant de cocons blancs et de cocons jaunes. Nous parlons alors de soie « rayée », ou l’on retrouve des sortes de bandes produites par les variations de types de soie, lisse et rugueuse, et de couleurs différentes.

soie thailandaise

Les utilisations de la soie thaïlandaise

Il existe une variété infinie de ce textile, ainsi que de matières et de tissage. Les soies les plus texturées sont très appréciées et appropriées pour la décoration d’intérieur, la confection de rideaux, de housses de meubles, de revêtements muraux. Les plus fines sont magnifiques pour la réalisation de pièces de haute couture ou les foulards.