Histoire du foulard

Pour découvrir l’histoire du foulard et en savoir plus sur l’origine du mot, l’étymologie et la définition de ce textile et accessoire de mode.Les foulards d’aujourd’hui sont des accessoires aux même titre que les bijoux déclarations ou un It bag. Ils sont des éléments de mode qui rajoutent à votre tenue une touche particulière et peuvent changer votre style en un clin d’oeil. Pourtant à l’origine le foulard était conçu est utilisé dans un sens beaucoup plus pratique, alors voici la petite histoire de l’évolution du foulard.

histoire du foulardIl y a longtemps… un peu d’histoire

Le foulard est connu depuis bien longtemps. Son étymologie vient du mot provençal « foulat » qui veut dire ’tissu léger ». Le foulard n’est pas l’apanage des femmes. Au cours des âges, les hommes aussi se sont parés de ses pièces de tissu. Des foulards pour hommes et femmes

Selon les Européens

François Ier a usé de toute son influence pour faire de la ville de Lyon la capitale de la soie. Les tisseurs de l’époque produisait des étoffes d’une qualité remarquable et la ville a été rapidement connue dans tout le pays et même au-delà pour l’excellence de toutes ces fabrications. Au XVIII e siècle, les foulards étaient principalement en coton, ou alors en soie pour les gens appartenant aux classes supérieures. On parle de fichus, de châles et on les trouvent sur les épaules des femmes de l’époque. C’était pour la plupart des femmes un moyen de se protéger du froid. pour les plus aisées, c’était aussi un moyen d’étaler sa richesse.

Selon les Africains

Les Africaines Européennes portent souvent des foulards colorés pour protéger leurs cheveux durant l’hiver. Dans certaines traditions africaines, le foulard n’a pas forcément de connotation religieuse. Il a toujours servi à protéger les cheveux des intempéries et des influences négatives. Sur la terre d’Afrique, le foulard a aussi été utilisé comme un moyen de mettre en valeur la beauté de la femme. Selon la façon de le nouer, les motifs qu’on trouve sur le tissu ou même la matière du tissu, coton, soie ,rafia, le foulard exprime tout un langage que les initiés peuvent lire. Certains motifs veulent dire que la femme qui porte le foulard est une femme capable, d’autres veulent dire que son mari est un homme aisé, certains sont des avertissements ou des menaces à l’encontre des rivales, d’autres motifs indiquent que la femme en question cherche un compagnon, d’autres encore peuvent indiquer des remerciements envers les ancêtres. La tradition du foulard est très riche sur la terre d’Afrique et peu avoir des significations spirituelles ou plus terre à terre.

Selon les Égyptiens

Kemet était le nom que les anciens Égyptiens donnaient à leur terre. Le mot Kemet signifie « La Terre des Hommes Noires ».Les femmes de l’ antique Kemet, surtout celles appartenant aux familles aisées portaient des coiffures majestueuses pour mettre en valeur leur beauté. De nos jours, on voit encore des femmes d’ascendance africaine porter un enchevêtrement de foulard qui rappellent les coiffures que pouvait arborer les grandes reines de Kemet telle la fameuse Nefertiti, connue pour sa beauté légendaire.

Selon les romains

Le foulard prend ses racines à Rome, ou son rôle était d’aider les gens à rester propre, nous somme très loin de la déclaration de mode. C’était un chiffon de nettoyage qui était appelé « suaire » qui signifie  » tissu de sueur ». Les hommes le portaient soit autour du cou, soit à la ceinture, et l’utilisaient durant les climats chauds pour lutter contre la transpiration. Plus tard , vers 1000 ans avant J-C le port du foulard devint obligatoire pour les femmes dans la Grèce antique, où les femmes mariées devaient se couvrir la tête, les jeunes filles se
voiler, et les prostituées devaient être tête découverte. Dans la Rome antique le voile devint le prélude au mariage.

Le foulard et la relgion

On ne peut pas parler du foulard sans parler de religion. Que ce soit dans le judaïsme  le christianisme ou l’islam, le port du voile a existé ou existe encore. C’est un signe de respect religieux dans le christianisme, qui maintenant n’est adopté que par les soeurs. Dans l’Islam le voile sera porté par les femmes par pudeur et pour se protéger des regards indiscrets, que l’on retrouve à l’heure actuelle sous différentes formes selon les pays : La burqua en Afghanistan et Pakistan  le hidjab et le Niqab dans le moyen orient et les pays du Magreb, La Purdah en Inde…

Le foulard Fashion

Il est difficile de vous dire à quelle époque est apparu le foulard comme étant un véritable accessoire de mode, il y a eu tant d’évolutions dans son histoire, mais ce que l’on sait c’est que les femmes s’emparèrent assez vite du phénomène et les formes ,les couleurs, les matières et les imprimés changèrent avec le temps et les courants de mode. Depuis la fin du 19 ème siècle jusqu’à l’heure actuelle le foulard est devenu un accessoire de déclaration raffiné comme le très célèbre carré Hermès. Ce carré de soie indémodable depuis plus de 70 ans qui est connu pour sa soie délicate et finement décorée et imprimée.

Les foulards ethniques redeviennent la mode

Ces dernières années on a vu sur les podiums des plus grands stylistes et sur les fashionistas des foulards ethniques qui sont devenu de vrai accessoires de mode.

Le chèche :

C’est un foulard très long de 4 a 8 mètres porté par les nomades du Sahara. Traditionnellement enroulé autour de la tête pour protéger les touaregs du soleil et du sable. Le plus connu est celui de couleur bleu Indigo qui est réservé pour les jours de fêtes. On le retrouve aujourd’hui sur nos podiums, déclinés en toutes sortes de couleurs et d’imprimés, souvent jetés autour du cou pour un look d’aventurière et exotique.

Le Keffieh :

c’est un foulard très chargé symboliquement. Il est porte par les paysans bédouins de la péninsule arabique qui était lui aussi destiné à protéger du sable et du vent du désert. C’est en 1936 que le foulard est associé à l’image de Yasser Arafat et prend une connotation politique, comme le symbole de la résistance palestinienne. En arrivant chez nous le symbolique n’est plus aussi lourde, et le Keffieh apporte juste une touche rebelle et révolutionnaire dans un look, que l’on retrouve dans les courants musicaux comme le Punk ou le Ska.

Le foulard a couvert les femmes depuis la nuit des temps, de nos jours vous pouvez lui donner la signification que vous voulez et l’adapter à toutes vos tenues.