Soie chinoise de Chine, tissus et textiles et broderie ancienne

La chine a été un des premiers pays à découvrir les secrets du vers à soie et les archéologues y découvrirent des traces remontant jusqu’aux 21 – 16e siècle avant JC. Les Chinois conservèrent durant longtemps l’exclusivité de la fabrication de la soie de Chine ainsi que son commerce avant de céder le secret au reste du monde.

soie chinoise chineLes différentes soies chinoises

Il existe une grande quantité de type de soie qui dépendent de la qualité de la fibre utilisée mais aussi est étroitement liée à la technique du tissage. Des foulards pour hommes et femmesEn Chine on dénombre une dizaine de variétés  utilisées pour la confection de vêtements de qualité ou pour la décoration. Il y a le crêpe, le satin, les brocarts, les mousselines, les gazes… Les soies la plus ancienne de Chine sont des soieries à décor formé par la trame, mais par la suite les motifs de chaîne prédominaient et les gazes formaient l’essentiel de la production.

Des soieries raffinées

La ville de Suzhou a pendant longtemps été surnommée la capitale de la soie. Elle est restée pendant longtemps le centre de production de la soie la plus célèbre de la Chine. À l’époque elles confectionnées dans cette ville étaient destinées à la cour impériale et les soieries étaient souvent finement brodées à la main. Plus tard fut inventé la faille qui est un tissu  à gros grains et le brocart. À l’époque des Qin et des Han, le tissage et les techniques de teinture avaient fait de grands progrès. Certaines soieries de Han comportent des motifs d’astronomie, des personnages et des figures géométriques en couleurs. Les soies de Chine sont à l’heure d’aujourd’hui toujours très réputées pour leur finesse de confections et leur haute qualité utilisant un savoir-faire transmit depuis des millénaires.

 

Tissu de soie chinois en chine

Vous comprendrez ainsi pourquoi ce tissu est un textile unique, une étoffe singulière qui ne ressemble pas aux autres et se distingue pas sa lumière, son soyeux, sa douceur, sa souplesse et sa luminosité sans égale. La soie thaïlandaise n’aura ainsi plus de secret pour vous et vous comprendrez mieux les dernières tendance de la mode en vogue et les sources d’inspiration de la haute couture. Thaïlande, une soie artisanale d’exception.
soie tissu

Petite histoire de la soie en Asie

La soie sauvage naturelle qui permet de réaliser de sublimes foulard est une fibre textile d’origine animale,elle est produite par la chenille du bombyx du mûrier (ver à soie). L’élevage des vers à soie est appelé sériciculture. C’est une matière fragile et l’ entretien de la soie est nécessaire. La technique permettant de produire la soie date de 2500 av. J.-C. et vient de Chine par la Route de la soie. L’histoire de la soie débute selon la tradition chinoise au XVIIe siècle av. J.-C. et se poursuit avec trois millénaires d’exclusivité durant lesquels la Chine commerce ce tissu naturel et précieux sans jamais en transmettre le secret. L’art de fabriquer la soie s’est ensuite transmis aux autres civilisations grâce à des espions de tous genres (moines,pillards, aux marchands…)

Histoire de la soie en Europe

En Europe, la soie fut longtemps un monopole de l’Empire romain d’orient. Arrivée en Europe occidentale à la fin du Moyen Âge, la production de soie parvient au stade de l’industrialisation à partir du XIXe siècle mais connaît un grave déclin lié à la concurrence de fibres modernes (dont le nylon), à l’évolution des coutumes vestimentaires en Europe, à l’essor de certains pays d’Asie et aux épidémies qui la touchent en France à cette époque. La soie naturelle est donc finalement redevenue une production essentiellement asiatique. Cet art séculaire asiatique, qui concilie aujourd’hui artisanat, écologie et industrialisation, se perpétue de génération en génération contribuant au développement de la Thaïlande de foulard et carré en soie.