Soie Thaïlande – Echarpe foulard soie thailandaise

Vous rêver d’en savoir plus sur les foulard en soie thailandaise de Thaïlande, sur la fabuleuse soie naturelle et de  foulard étole en soie sauvage artisanale thaïlandaise de Thaïlande  Un dossier spécial pour découvrir la soieries de Thaïlande avant de  vous acheter un foulard en soie , un vêtement ou encore une écharpe ou tout autre tissu qui vous plait de faire l’acquisition. Faites connaissance avec ce tissu mythique au charme unique.

Soie thaïlandaise origine et histoire

D’ou vient la foulard pure soie? Elle  est un filament naturel produit par les glandes salivaires des vers.Toutes les écharpe soie homme femme luxe. Ces vers sont en fait des chenilles que l’on appelle « Bombyx » qui se nourrissent du mûrier et tissent leur cocon à l’aide de leur bave abondante qui forme un fil unique brute. Après avoir tissé son cocon autour d’elle, la chenille se transforme en chrysalide pour éclore sous la forme d’un papillon. L’élevage des vers à soie en Thailande. De nos jours la soie est produite de façon abondante mais toujours à l’aide de vers qui sont les éléments indispensables et irremplaçables. L’élevage des vers est appelé la sériciculture et elle consiste en la culture du mûrier, à l’élevage du ver, le dévidage du cocon et la filature du fil de soie. Un fois le cocon terminé, il est placé dans une cuve d’eau bouillante qui sépare le fil de textile de la chenille à l’intérieur. Le fil est unique est peut être très long jusqu’a 500-1500 mètres. Ce filament est trop mince pour être utilisé seul, alors les fils sont combinés pour être plus épais, résistants et pratiques. Les fils sont d’abord blanchis puis trempés dans des cuves de teinture chaude, puis lavés à nouveau pour être ensuite étirés et enroulés sur des bobines ou ils sont prêts pour le tissage.En savoir plus sur nouer un foulard.

soie thailandaise thailande

Prix d’un foulard soie thaïlandaise

Les fibre naturelle varient en fonction de pays et de leur qualité. La soie thaïlandaise est douce et qui présente des irrégularités et des fils légèrement épineux, ce qui la rend particulièrement bien adaptée au tissage à la main. La chinoise sera plus lisse est satinée alors que la foulard indien sera plus douce mais plus texturée. Il existe différentes qualité de soie pour un foulard en soie thailandaise mais il faudra débourser au minimum 50 euros pour de la soie naturelle et de 70 à250 euros pour de la soie sauvage tissée main. Cela va dépendre de la dimension du foulard, les prix plus élevés étant pour les étoles qui sont de très grandes tailles et demande encore plus de semaines de travail.Les plus beaux foulards sont les foulard carré en soie.

Soie de Thailande

Ce sont des produits très difficile à trouver car ils sont très long à confectionner et leur production est au final peu rentable, malgrè les prix qui semble élevés pour certains consommateur non avertis. Certains ne se rendent pas compte du travail et du temps passé pour confectionner de telles pièces car dans un monde industrialisé on a du mal à comprendre cela. C’est souvent la passion et l’amour des savoirs faire qui poussent à la fois les artisans et les petites boutiques à continuer de proposer de si jolis produits. Les amateurs et connaisseurs trouveront ce qu’ils cherchent avec joie, les autres passeront leur chemin. Au détour d’un voyage en Asie certains découvrent ces savoir faire et comprennent de quelle valeur il s’agit et tombent amoureux de la soie  artisanale tissée main.En savoir plus sur nettoyer la soie.

Tissu de soie Thailandaise

– La soie Ikat ou Mudme : Elle vient du nord-est de la Thaïlande de la région appelée « Isan », qui est composée de 17 provinces. Il y existe une longue tradition qui a été transmise depuis des siècles. Les motifs sont géométriques et zoomorphes et les couleurs variant de gauche à droite du tissu.
– Le Taffetas : Le taffetas de soie est un tissu fabriqué à partir de cocons de soie blanche. Le fil du cocon jaune est plus rugueux est court alors que celui du cocon blanc est lisse, plus long et plus coûteux.
– Le Dupion : Le dupion est une intéressante soie thaïlandaise texturée fabriquée à partir d’un mélange de soie provenant de cocons blancs et de cocons jaunes. Nous parlons alors de soie « rayée », ou l’on retrouve des sortes de bandes produites par les variations de types de soie, lisse et rugueuse, et de couleurs différentes.Vous aimerez les étole en soie.

soie thailandaise

Les utilisations de la soie thaïlandaise. Il existe une variété infinie de ce textile, ainsi que de matières et de tissage. Les soies les plus texturées sont très appréciées et appropriées pour la décoration d’intérieur, la confection de rideaux, de housses de meubles, de revêtements muraux. Les plus fines sont magnifiques pour la réalisation de pièces de haute couture ou les foulards.

Tissu en soie thaïlandaise en ligne

La soie thaïlandaise est particulièrement réputée et connue pour sa qualité et sa confection hors pair. Elle passe même pour être une des meilleures du monde avec son tissage soigné, ses motifs attrayants et ses couleurs lumineuses et chatoyantes. Il y a différentes sortes de tissages qui donnent des tissus très différents, certains seront magnifiques pour la confection d’objets de décoration et d’autres pour des vêtements ou des foulards.Plus d’idée cadeau foulard.

tissu soie thailandaiseDes foulards d’une qualité exceptionnelle !Les foulards en soie thaïlandaise sont particulièrement appréciés pour leur côté soyeux, raffinés, souple et d’une extrême douceur. Ils sont donc de parfaits accessoires à mettre autour du cou car ils sont très agréables à porter été comme hiver, ils vous apporteront chaleur douceur et réconfort et surtout du style.

Soie, artisanat de Thailande

La tendance ethnique est dans l’air du temps comme on a pu le voir sur tous les podiums cette saison. Le foulard en soie vous apportera cette touche fraîche et exotique qui s’a associera parfaitement avec votre tenue moderne et urbaine. Le mélange de ces deux styles est magnifique et très tendance cette année. Avec un foulard de soie aux couleurs chatoyantes autour du cou, vous apporterez de la lumière et de la gaieté à votre tenue un peu trop sobre de l’hiver. Certaines soies thaïlandaises sont finement brodées avec des fils dorés ou argentés qui se mélangent d’une manière raffinée avec la couleur des autres fils de soie. Pensez à assortir les couleurs avec un élément de votre tenue ou un autre de vos accessoires pour plus d’effet et pour mettre en valeur votre foulard. Plus de conseils pour acheter un foulard en soie pas cher.

Où acheter de la soie à Bangkok ?

Pour savoir où acheter des foulard en soie thaïlandaiseVous pouvez au marché de Jatujak où vous trouverez des stands avec des petits artisans venus des quatre coins de l’Asie qui proposent leur production. Attention il s’agit d’un marché qui n’est ouvert que le week end et certains artisans qui viennent du Laos ou du Cambodge ne viennent qu’une fois par mois. Le marché a tendance à se développer de produits venus de Chine mais faut bien chercher dans toutes les allées pour trouver les petits artisans qui s’y trouvent ! Ce n’est pas toujours évident pour les novices car il faut parfois passer des heures et des heures à chercher. La boutique de Jim Thompson propose de jolis produits, à un budget plus élevé mais la qualité est au rendez vous. En savoir plus sur la soie chinoise.

Foulard en soie Thaïlande

Porter une écharpe foulard haut de gamme en soie thaïlandaise n’a rien de commun avec les autres types de soie. Remise au goût du jour par Jim Thompson, la soie de Thaïlande tient sa légende à sa qualité et à sa beauté mais aussi à son caractère luxueux, à sa longévité. Vous le verrez en portant un foulard ou une écharpe de Thaïlande que son lustre et sa beauté ne ressemble à aucune autre matière. Un textile à la qualité unique et à la beauté incroyable à découvrir sans plus attendre. Pour plus d’idées coiffure avec foulard
soie thailandaise
La soie thaïlandaise est confectionné de façon artisanale et traditionnelle, sa qualité est luxueuse, sa réalisation donne un mode de qualité supérieurLa soie de Thaïlande est reconnue dans le monde entier pour sa beauté et son lustre particulier qui n’a rien de commun. La thaïlandaise est naturelle, les techniques venues de Chine se sont développées par le savoir faire et la minutie des artisans. Les savoir faire artisanaux bien que plus longs permettent aussi de donne une qualité supérieure et de meilleur qualité. Cette qualité se ressentira dans le temps, la résistance. La thaïlandaise est chaude, résistante et douce mais aussi légère, elle est unique.

Echarpe soie Thailande

Ce sont les vers à soie que l’on nomme les Bombyx mûrier qui permettent de réaliser la fibre. En fait les vers se nourrissent des feuilles de mûrier dans les élevages. Les élevages se font dans de grands bacs en bambous ou les femelles vous pondre plusieurs centaines d’œufs. Ces œufs vont grandir jusqu’à devenir des chenilles et à partir de la elle vous tisseur leur cocon, c’est ce cocon qui va donner la soie. Le tissage, se fait dans un autre panier autour de cercles, le ver va démarrer son tissage et le maintenir avec de sa salive, le fil de soie que la chenille va tisser des files pouvant atteindre un kilomètre. Le ver sera au final ébouillanté pour en retirer le cocon dans son intégralité. Ensuite il sera dévidé puis filé. Voilà toute les techniques de l’artisanat pour la fabrication d’un tissu de soie thaïlandaise La soie est ensuite teinte de façon naturelle, en tendant les fils sur un cadre de bois et plongés dans de la teinture naturelle un peu à la façon des pochoirs. le tissage sera la dernière étape.

Fabrication de la soie en Thaïlande

Découvrez ce qui fait de la soie thaïlandaise, la meilleur soie du monde. Nous vous raconterons tout d’abord l’histoire des soierie thaïlandaise et de l’histoire de la soie en général depuis 2500 av JC. Puis nous vous raconterons l’histoire spécifique de l’homme à l’origine de cette industrie de la soierie asiatique, tragiquement disparu. Retrouvez une collection unique de foulard en soie de Thaïlande unique en soie du pays du Siam.

soie de thailandeLa soie Thaïlandaise et la vie de Jim Thompson. À bout de souffle dans la première moitié du 20e siècle, la tradition de la soie en Thaïlande reprendra son essor dans les années 1950, grâce à un Américain, Jim Thomson. Mais qui est Jim Thompson ? Jim Thompson, architecte de formation, découvre la culture asiatique et la Thaïlande en 1945. Il y est affecté comme officier de l’armée américaine.Depuis son arrivée dans le pays, Thompson collectionne des morceaux de soie thaïlandaise. Elle le séduit par ses combinaisons de couleurs surprenantes et par sa texture irrégulière qui la distingue des soies japonaise ou chinoise, plus souples. La différence vient de la qualité des vers à soie. Une longue tradition des foulards en soie en Thaïlande. Bien que la tradition siamoise de la culture du mûrier et de l’élevage du ver à soie soit attestée dès le 13e siècle par un diplomate chinois, c’est l’architecte américain qui donnera à la soie thaïlandaise ses lettres de noblesse. Car à l’époque où il s’installe à Bangkok, les tisserands se font rares : la tradition n’est perpétuée que par quelques musulmans du quartier de Benkrua. Décidé de commercialiser la soie thaïlandaise, il se met en contact avec eux. La plupart sont méfiants, mais l’un des chefs de famille, intrigué, décide de se lancer dans l’entreprise. C’est le début d’une grande aventure des écharpe et f en soie !

Foulard en soie Thaïlandaise

En 1947, une valise pleine d’échantillons de soie, Thompson s’envole pour New York. Une éditrice de mode se passionne pour les tissus et lui offre aussitôt son soutien. De retour en Thaïlande, il crée une société dont il est actionnaire majoritaire et directeur. Il gère d’une façon nouvelle l’entreprise qui emploie en priorité des femmes, autorisées à travailler sur la fabrication de la soie elles pour ne pas perturber leur vie familiale. Il introduit des changements importants dans les modes de fabrication et remplace les teintures végétales par des peintures chimiques, tout en respectant les couleurs traditionnelles de la soie.Un succès fulgurant avec la soie naturelle de Thaïlande ! Au début des années 1950, Thompson ouvre un magasin à Bangkok qui connaît un succès fulgurant. Bientôt il reçoit la visite de la reine Sirikit, qui n’a jamais ménagé ses efforts pour promouvoir l’artisanat et le patrimoine culturel thaïs. Elle devient sa cliente la plus célèbre et la plus influente. Lors de ses visites officielles à l’étranger, elle porte des tenues confectionnées en grand foulard en soies sauvages traditionnelles qui ne manquent pas d’attirer l’attention du grand couturier français Pierre Balmain. Les commandes affluent de toutes parts.

Soie maison Jim Thompson à Bangkok

Le dimanche de Pâques 1967, cet homme d’affaires américain Jim Thompson, établi en Thaïlande disparaît dans la jungle malaisienne dans des circonstances qui ne seront jamais élucidées. Le mystère captive l’attention des médias et du public en Asie, mais aussi en Amérique et ailleurs. Car l’homme est loin d’être un inconnu : il suffit d’adresser une lettre à « Jim Thomson, Bangkok », pour qu’elle trouve son destinataire parmi les trois millions habitants de la capitale thaïlandaise. L’influence de Jim Thompson sur la soie Thaïlandaise. Durant les vingt années précédant son séjour fatal en Malaisie, Jim Thomson réalise ce que d’autres ne réussissent pas en une vie entière. Se spécialisant dans un art dont il ignorait tout, il crée une vaste industrie de la soie en Thaïlande. Sa maison à Bangkok, qui abrite des trésors artistiques de la région, est un chef d’œuvre architectural.En savoir plus sur laver la soie.

Prix foulards en soie de Thaïlande

De nos jours, le tissage, qui constitue l’étape centrale dans le processus de la fabrication d’un foulard en pure soie artisanale, est entre les mains de 600 tisserands, hommes et femmes, qui transmettent leur savoir-faire de génération en génération. Concilient tradition et modernité, l’impression des tissus se fait aussi bien à l’aide de pochoirs en bois que d’imprimantes numériques. Le contrôle de la qualité et la finition à la main sont de rigueur, assurant un bon compromis entre artisanat, tradition, écologie et industrialisation. L’homme d’affaires américain l’avait prédit : cette grande aventure de la soie thaïlandaise devait servir à la prospérité du pays. Aujourd’hui, 90% des actionnaires de la société Jim Thompson sont Thaïlandais, dont un tiers des enfants et petits-enfants des premiers tisserands musulmans de Benkrua. Découvrez , une sélection des plus belles soies Thaïlandaises à petit prix sélectionnés par mes soins et réalisées par nos meilleurs artisans avec des idées pour laver un foulard en soie.En savoir plus sur nettoyer foulard soie.