Soie Laotienne du Laos

Ce n’est pas toujours aisé de donner une période précise pour la découverte de la soie et la pratique de la soie en Asie et particulièrement au Laos, ce que l’on sait grâce à des écrit c’est que son utilisation remonte à 4 500 ans environ.

soie laotienne du laosHistoire du fil de soie

La soie est un fil sécrété par le ver qui est une chenille de papillon que l’on nomme le bombyx du mûrier, il y a aussi certains type de soie sauvage sont aussi réalisées grâce à un gil de soie réalisé par le biais d’insectes de race différente. Des foulards pour hommes et femmesLa légende veut que ce soit une princesse chinoise du nom de Xi Linshi qui la première aurait dévidé un fil à partir d’un cocon tombé dans sa tasse de thé. la sériciculture assure l’essentiel de la production dans le monde entier, mais c’est au Laos qu’elle se distingue de nos jours par un travail unique et qualitatif qui permet de réaliser des foulard , vêtements et accessoire de décoration ou d’ameublement unique, une étoffe, tissu unique à la douceur inégalable.

la soie laotienne

Au Laos, la qualité des techniques des techniques artisanales n’est plus à faire, l’artisanat et les méthodes de tissages de traditionnelles ont peu changées et le savoir faire n’a cesse de permet de produire des soies de qualité de plus en plumes belles. L’élevage des vers à soie est une production de petite importance mais de grande qualité. Le tissage de la soie se fait sur d’anciens métiers à tisser traditionnels dans de petits ateliers. La sériciculture au Laos est réputée, les ateliers de tissages sont nombreux à Vientiane ou Luang prabang. Le pays est reconnu pour ses soies sauvage et sa fabrication manuelle et artisanale, un artisanat en petite filière de production. Il faut savoir qu’une femme tisserande réalise seulement un à deux mètre par jour et on peut compter une semaine pour des motifs plus complexe. Plus les motifs sont difficiles plus le temps est long et certaines écharpes de grand format sont réalisés en un mois. C’est aussi cela le tissage traditionnel et manuel. La spécialité du Laos est la soie sauvage et naturelle, d’où sont aspect assez brute. Une soie beaucoup utilisée dans l’univers de la mode pour créer des accessoires, bandeaux de cheveux par exemple.
la soie cambodgienne